Amicale-Généalogie

Page d'accueil                                 Page précédente

AG

Une Equipe
au service
du Généalogiste Amateur

Les Métiers d'Antan

LE TETAÏRE

un métier ahurissant

"On ne peut pas vraiment parler d'un métier, disons qu'il s'agit plutôt d'une fonction.

"L'homme chargé de cette fonction travaille à côté de la nourrice, si l'on peut dire, car il s'agit du "téteur" en titre. Il venait, en effet, mettre en route l'allaitement lorsqu'il y avait un problème, on "l'appelait également lorsqu'il y avait un trop plein de lait, notamment après le décès d'un nourrisson .

"En général, son "intervention"se faisait en présence d'une petite assemblée féminine chargée d'empêcher "toute confusion entre la tétée de l'enfant et celle (que l'on pourrait qualifier de thérapeutique) du "tétaïre. Dans certains endroits, on enveloppe l'homme d'un grand sac pour éviter tout contact physique. Si "la femme est en état, elle se tient debout. Dans tous les cas, le tétaïre est soit un vieillard, soit un ""simplet" que l'on chasse avec quelque monnaie sitôt sa besogne terminée."

Fin de citation

Marc                     

Dans les Hauts-Cantons héraultais, il existait des tétaïres.
PIERRIL, le dernier tétaïre du Somail est mort en 1957.

Extrait du livre 
"Les Métiers d'Autrefois" 
de Régis GRANIER

© 2001 - Amicale-Généalogie