Amicale-Généalogie

Page d'accueil                                Page précédente

AG

Une Equipe
au service
du Généalogiste Amateur

La Petite Gazette Généalogique

 

La fièvre aphteuse

La fièvre aphteuse est-elle une maladie du 21 ème siècle ?
Oh que non, elle existe depuis des lustres. Comment était-elle soignée, et comment l'on procédait à son éradication ?

Ce brave curé de campagne des années 1763 nous donne la bonne et vieille méthode:

"De la mie may de la presente année (1763) il y a eu une maladie epidemique sur tous les bestiaux, a cornes, a laine, chevaux et jumens, cochons, lievres, loups. Exceptés les deux dernières especes, j'ai beni toutes les autres assemblées en deux parties aux deux bouts de ce bourg, j'ai fait une neuvaine. Cette maladie mortelle prend a la langue par un petit bouton qui grossit,  vite (?) la fend et la coupe enfin on les langage c'est à dire on leur tire langue, on frotte le bouton avec une ceuillère ou une pièce d'argent, on les fait bien saigner, prenant garde que le sang ne tombe dans le corps des betes, ensuite on lave la place avec un linge mis au bout d'un baton et bien trempé dans de fort vinaigre, sel , poivre et ail, enfin on passe dessus la pierre de vitriol et elles sont parfaitement gueries. Cette maladie vient de loin, a gagné de province en province et est la même que l'on a vue dans ces memes païs il y a trente deux ans, causé dit-on par les grandes chaleurs de l'année dernière et par la longue sécheresse du mois dernier".

 

"Document honteusement pillé sur un bulletin électronique de mon association généalogique, l'Agam Nice. L'anecdote est si savoureuse que je risque les foudres du Président pour vous la présenter"

Pauvres animaux et brave curé qui n'aurait pas hésité un seul moment à bénir loups et lièvres, s'ils eussent bon ton de se laisser approcher. Mais j'imagine ce brave homme, brandissant le goupillon d'une main, soutane relevée de l'autre, galopant derrière eux pour leur donner l'absolution tout en psalmodiant des chants incantatoires …

Amen, à la prochaine si vous le voulez bien.

Henri Maurel

© 2001 - Amicale-Généalogie