Amicale-Généalogie

Page d'accueil                                Page précédente

AG

Une Equipe
au service
du Généalogiste Amateur

La Petite Gazette Généalogique

 


 

Quelques annotations 
relevées dans les registres paroissiaux

11 Août 1691 TROYES paroisse Saint Jean

Il y a eu un orage si grand que la gresle si grosse a cassé la plus grande partie des vistres, non seulement de cette église dont la perte est estimée plus de deux mille livres mais de toutes les autres églises de cette ville du faubourg et sans compter les maisons endommagées grandement. Ce que l'on estime n'avoir jamais eu de semblable.

Le vendredy vingtième du présent mois de février 1699

Environ les trois heures après midy l'image de la Sainte Vierge qui avait été mise au portail de cette église a cause de la chuste de la mesme église en a été retirée et placée à l'autel de la communion en présence de la plus grande partie des paroissiens attirés par dévotion et qui ont secondées les prières et les cantiques qui ont été chantées dans le temps qu'on a placé laditte image à l'autel de la communion près la grille de l'Abbaye ou Madame Labesse, mesdames les religieuses furent toujours présentes pendant toute la cérémonie.

 
 

Colette

 

 

DE L'OCTROI D'UN BAN D'EGLISE 
à Mr JEAN de LA BRUYERE ET A SA FAMILLE

Furent présents en leur personne Pierre VALLEE, vigneron, demeurant à Saulx, et Cantien DAUBE, maçon en plastre, demeurant audit lieu, et comme marguilliers, proviseurs de l'église, œuvre et fabrique de Nostre-Dame de Saulx, lesquels sur la réquisition à eux faite par demoiselle Elisabeth HAMOUYN, (…?) veuve de feu de Mr Louis de La BRUYERE, tant en son nom que comme tutrice de Robert, Pierre et Elisabeth de La BRUYERE, enfants mineurs dudit défunt et d'elle, et par Mr Jean de La BRUYERE*(2), Conseiller du Roy, Contrôleur Général à Rouen, demeurant à l' Hotel de ville de Paris, ici présents et acceptant d'une place pour construire et faire un ban dans l'église dudit Saulx.

Lesdits VALLEE et DAUBE auxdits noms ont consenty et accordé, consentant et accordant par ces présentes, de l'avis, vouloir et consentement de vénérable et dévote (…?) personne M. Louis Du TILLET, Curé Doyen et curé (…?) dudit Saulx, à ce présent et acceptant que ladite demoiselle de La BRUYERE en dit nom et lesdits sieurs ses enfants, ci-dessus nommés, fassent faire le dit ban, de longueur de huits pieds, sur quatre pieds et demi de large, dans l'aisle de ladite église, au-dessous de la chapelle de Sainte-Barbe, tenant au balustre faisant séparation de ladite chapelle, et joignant le mur de ladite aisle.

En considération de ladite concession, lesdits demoiselle, sieurs de La BRUYERE susnommées ont présentement donnés à ladite église et mis es mains desdits marguilliers la somme de cinquante louis, qui ont été reçus par ledit VALLEE? comme marguillier en charge, en louis d'or et monnaye ayant cours, au moyen de quoi ils ont quitté et quittent par ladite demoiselle audit nom et seront ses enfants, voulant qu'ils soient saisis et mise en pleine propriété, possession et jouissance, comme de choses à eux appartenant, et est stipulé qu'en cas que la maison qu'icelle demoiselle et dits sieurs ses enfants ont audit Saulx fut vendue et passée en mains étrangères, ledit ban appartiendra à ladite église, et, (… … 2 mots raturés)la dite maison sera réservée, il aura la jouissance dudit ban et reconnaissant ladite église, et payant aux marguilliers lors d'icelle, ce qui avisé et accordé entre-eux.
Car ainsi a été à ce jour dit et accordé entre les parties.

Fait et passé en l'an mille six cent soixante quatorze, le vingt-cinquième jour de mai, près midy, en présence de M.Etienne GUILLAUME, procureur de seigneurie audit Saulx, et de son consentement, et encore de la présence de M.Jacob THUAULT, de la prévôté dudit Saulx, y demeurant, et de Vincent GAUDIN, marchand, demeurant audit lieu, témoin requis et appelé, qui ont, avec les parties, excepté ledit VALLEE, qui a dit et déclaré ne savoir ni écrire, ni signer,*(1) de ce que requis et interpellé suivant l'ordonnance.

Suivent les signatures, dont celle de Jean de La BRUYERE

*(1) Il est étonnant que le marguillier chargé de tenir
 les registres de la paroisse ne sut ni écrire, ni signer !
*(2) Jean de La BRUYERE publiera son célèbre livre " Les Caractères" en 1688.
Pour en savoir plus sur cet auteur : http://gallica.bnf.fr/themes/LitXVIIzf.htm
Acte relevé dans les registres paroissiaux et reproduit par Monsieur Yves CHARDAC dans son ouvrage "Le secret de Savalette de Lange ou l'étrange histoire de Saulx-les-Chartreux* 1988
* http://saulxleschartreux.free 
Vous y découvrirez un peu d'histoire de ce village de l'Essonne
Haut de la page

Evelyne   

 

© 2001 - Amicale-Généalogie