Amicale-Généalogie

Page d'accueil                                Page précédente

AG

Une Equipe
au service
du Généalogiste Amateur

La Petite Gazette Généalogique

 

CES NOMS QUI NOUS GUIDENT...

 
A TRAVERS LYON

Nous circulons à travers les villes dans des rues que nous empruntons par automatisme, sans faire attention à leur dénomination. Bien sûr nous avons des noms de grands hommes ou de femmes célèbres dans les principales artères de notre ville, mais dans les petites rues cela est beaucoup moins évident, à preuve : combien d’habitants d’une rue ignorent totalement pourquoi leur rue porte ce patronyme et qui est cet inconnu célèbre qu’ils lisent chaque jour sur leur courrier ? Pour pallier  cette ignorance, nous allons essayer de vous faire découvrir qui est cet intime inconnu(e).

Afin de faire avancer la découverte, je ne donnerai pas toujours le nom du quartier

Où se cache cette rue, les lyonnais trouveront bien tout seul… pour cette première je commence par l’ordre alphabétique, donc la lettre A… mais cela ne sera pas le cas pour les prochaines fois … A condition, bien entendu que vous trouviez quelque intérêt à la lecture de ce document.

Fred 

vwvwvwv

 MACCHABEES (rue des) Veme arr.
Le nom de cette rue rappelle une église dédiée aux Macchabées. Décrite par Sidoine Apollinaire comme l’une des plus belles de Lyon. Elle a été remplacée par l’église actuelle de Saint-Just .
Sur le portique de laquelle on lit : "Macchabeis primo, deinde sancto justo " 
…Ce que nous pouvons traduire par : " Macchabée première dinde de Saint-Just ! " 

MADELEINE (rue de la) VII eme arr. 
Sur le bord du "chemin de Vienne" on voyait, dés le XV eme siècle, dépendant de Saint-Michel-d’Ainay, une chapelle de la Madeleine (angle de la rue du Repos et de la rue de la Madeleine)… d’où la dénomination de cette rue. A noter que c’est sur le terrain qui s’étendait devant cette chapelle que le chevalier Bayard prit part, en 1494, au tournoi qu’avait organisé le sire de Vaudrey en l’honneur de Charles VII.

MAGNEVAL (rue) Ier arr.
Ouverte vers 1830, cette rue fut baptisée du nom de
Gabriel-Barthélémy-de Magneval
Négociant lyonnais né le 24 août 1751.
Il fut membre de la Chambre des députés de 1815 à 1817.Réelu en 1820, Magneval mourut à Paris le 14 novembre 1821, au cours d’une session parlementaire.

MANDELOT (rue ) Veme arr.
Cette rue porte le nom de François
Mandelot, gouverneur de Lyon au XVI eme siècle, pendant les guerres de religion. Il montra quelques faiblesses de caractère en cette période difficile, surtout au moment de la Saint-Barthélémy lyonnaise.
François
Mantelot était né à Paris le 20 octobre 1529. Il prit la succession du gouvernement de Lyon après Jacques de Savoie, duc de Nemours, le 17 février 1571, il mourut le 23 novembre 1588, dans la pauvreté !

MARC–ANTOINE–PETIT (rue ) II eme arr.
Crée en 1830 ,elle porte le nom d’un médecin auteur d’ouvrages estimés en leur temps.
Né à Lyon le 3 Novembre 1766, mort à Villeurbanne le 7 juillet 1811.
Il fut nommé chirurgien major dés 1788 mais n’exerça ses fonctions qu’en 1793. C’est lui qui organisa à Lyon les premiers cours d’anatomie et de clinique chirurgicale.

MASCRANY (rue) IV eme arr.
Le nom donné à cette rue est celui d’une famille originaire des Grisons qui s’établit à Lyon vers la fin du XVI eme siècle.
C’est un membre de cette famille qui signa l’acte consulaire vouant Lyon à la Vierge.
Guyot
Mascrany de la Bussière ne fut pas étranger à l’introduction à Lyon de la fabrication des étoffes de soie.
Alexandre
Mascrany, prévot des marchands, posséda l’hôtel nommé "la Maison Rouge", place Bellecour (entre les rues Paul-Lintier et Alphonse-Fochier) dans lequel il reçut Louis XIV.

vwvwvwv

A suivre

Fred  

©  2001 - Amicale-Généalogie